Règlement de propreté publique

Ne pas rentrer son bac roulant d’ordures ménagères ou bien ne pas ramasser les déjections canines font partie des actes régis par un règlement de propreté publique nouvellement mis en place.
Déposer des encombrants ou des ordures ménagères à côté des conteneurs, ou bien se débarrasser de gravats ou de sacs de tonte dans la nature, relève d’actes d’incivilité. Ils sont monnaie courante et en augmentation à Montreuil-Juigné comme ailleurs.

Pour les prévenir, la municipalité vient d’adopter un règlement de propreté publique, avec à la clé un tarif d’enlèvement à la charge du contrevenant pouvant aller de 450 à 1 500 euros.

« Il ne s’agit pas d’une amende, mais bien d’une redevance correspondant à ce que l’enlèvement des déchets coûtera à la collectivité. Jusqu’à présent, nous ne disposions pas d’un tel arrêté, qui est davantage un outil de dissuasion et de prévention que de répression », mesure Clémence Royer, adjointe à l’environnement et à la qualité de vie. Des agents assermentés de la ville pourront intervenir en cas d’infraction et relever les contraventions.

Chaque année, ce sont quelque deux à trois tonnes de déchets sauvages qui sont ainsi ramassés dans la commune, quand bien même la déchetterie est ouverte tous les jours sauf le dimanche après-midi, en accès libre et sans mesure de poids contrairement à ce qui peut se pratiquer ailleurs.

Le nouvel arrêté municipal de propreté publique porte aussi sur les bacs roulants d’ordures ménagères, ainsi que les déjections canines. Il est téléchargeable ci-contre.

Plus d'informations sur la déchetterie et le tri : en savoir plus

Plus d'information sur les collectes et le compostage : en savoir plus

déchets